31/07/2020
query_builder7 min de lecture
Test et Automatisation

C'est une bonne situation ça testeur ?

Sans doute qu' Edouard Baer répondrait ce qui suit comme dans Asterix : Mission Cléopâtre à la question :  C'est une bonne situation ça scribe ?

"Vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j’étais seul chez moi. Et c’est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée… Parce que quand on a le goût de la chose, quand on a le goût de la chose bien faite, le beau geste, parfois on ne trouve pas l’interlocuteur en face je dirais, le miroir qui vous aide à avancer. Alors ça n’est pas mon cas, comme je disais là, puisque moi au contraire, j’ai pu : et je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie…"
Pour ma part, je serai moins lyrique et je ne dirai que "Oui"Beaucoup de testeurs ont découvert ce métier par hasard. En effet, il est très peu enseigné, voire peu valorisé dans les écoles d'informatique ou de management de systèmes d'informations, même si depuis quelques années de nombreuses formations diverses fleurissent sur le marché pour permettre d’appréhender toutes les facettes de ce Métier.

Cependant, ceux qui ont "le goût de la chose bien faite" savent que ce métier exigeant s'apprend, qu'il requiert des qualités spécifiques et qu'il permet de réelles évolutions de carrière.

Un peu d’histoire…


Dans les années 90, pour les plus expérimentés d'entre nous, nous entendions : "LE TEST  ? mais on en fait tous ! c’est pas un métier !"  Conséquence : la qualité des SI laissait à désirer.

Partant de ce constat et dans le but de remédier à cette problématique, une méthode de tests a été créé au sein du Groupe Aubay. Une nouvelle Méthode et un nouveau Métier étaient nés : l’Homologation des S.I.  Cela a permis, par la suite, de réaliser des projets au forfait : Les Tierces Recettes Applicatives.

Fort de ces nouvelles bonnes pratiques, Aubay a décidé de mettre en place une formation sur 2 mois et de recruter de nouveaux types de profils. Puis, d’autres acteurs du marché ont également investi ce secteur.

Afin de garder ce savoir-faire acquis de longue date et le faire évoluer, Aubay a pris la décision de convertir cette filière très spécifique en pôle d'expertise, reconnu auprès de nos clients et favorisant l'intégration de professionnels du test.

Des profils divers


Les collaborateurs du pôle test et automatisation viennent d'horizons divers. Se retrouvent des développeurs, des chargés de clientèles / Métiers "banque et assurance" ou encore des professionnels titulaire d'un bac +5 d'un tout autre domaine et qui ont de l'appétence pour les systèmes d'informations.  Les chefs de projet aimant le pilotage et la gestion d’équipe pourront également s’épanouir car les enjeux et la stratégie peuvent évoluer en cours de projet.

En tout état de cause, la rigueur, le sens de l'organisation et de la communication, la capacité à se mettre à la place du client et la capacité à prendre du recul sont exigés par nos clients

Pour parodier Sully, nous pouvons ajouter que "Rigueur et persévérance sont les 2 mamelles de la validation" **.

Des formations spécifiques


Les compétences d'un testeur sont de 3 ordres :

  • Compétences fonctionnelles/métiers

  • Compétences tests

  • Compétences techniques/outils


Chacune de ces compétences est développée selon le chemin de carrière choisi.

Pour les testeurs fonctionnels


Il nous parait important d'accompagner nos collaborateurs sur les aspects métiers par des formations dédiées et/ou par des formations e-learning.

Concernant le métier du testeur, la Certification ISTQB Foundation est souvent demandée par nos clients. Elle correspond au code du permis de conduire : ce n'est pas parce qu'on ne l'a pas qu'on ne sait pas conduire. Ce n'est pas parce qu'on l'a qu'on sait conduire mais c'est quand même mieux de l'avoir ! Une grande partie de nos testeurs a bénéficié d'une POE (Préparation opérationnelle à l'emploi) d'une durée de 3 mois au cours de laquelle ils mettent en application leur savoir-faire et leur savoir-être sur des projets concrets (Stratégie, conception, exécution, bilan, Agile…). l'Ecole de la Qualité Logicielle est l'un de nos partenaires privilégiés.

Les compétences techniques indispensables pour un testeur portent sur les requêtes SQL et les tests de Webservices ainsi que sur la maitrise d'un ou plusieurs outils de management de test.

Pour les testeurs automaticiens


Un bon testeur automaticien est d'abord un bon testeur fonctionnel-manuel. Il doit en effet comprendre ce qu'il automatise afin de gagner en efficacité.

Mais il doit avoir également une compétence technique de programmation plus ou moins importante suivant les outils et suivant son niveau d’intervention (mise en place d'architecture d'automatisation ou évolution/maintenance)

Il doit également acquérir de la méthode et la maitrise d'outils. Là encore, les POE voire des contrats pro sont des formations indispensables. Dans ces formations, sont abordés des outils d'automatisation tels que Selenium, UFT, SoapUI.


Un métier offrant des possibilités d'évolution


Le métier de testeur offre différents chemins de carrière. Après avoir expérimenté les fondamentaux du test, le collaborateur peut évoluer

  • Vers de l'organisation et le management

  • Vers de l'expertise métier

  • Vers de l'expertise test




La carrière du collaborateur se construit d'abord par le collaborateur lui-même qui identifie ses qualités et compétences et la carrière qu'il souhaite réaliser. Ensuite, de concert avec son manager, des formations sont identifiées et suivies. Les formations certificatives de type ISTQB sont privilégiées. Enfin, des missions correspondant à la voie choisie sont engagées et le collaborateur est accompagné, si nécessaire, lors du début de ses nouvelles fonctions.

La motivation, la formation et l'accompagnement sont quelques-uns des facteurs clés de réussite de l'évolution de carrière d'un professionnel du test.

Un métier évolutif


Le métier de testeur est un métier qui évolue en même que temps que l'informatique. Les tests mobiles ont émergé lors de l'essor spectaculaire des téléphones portables.

L'avènement des méthodes Agile a considérablement fait évoluer le rôle du testeur. Pour caricaturer, il est passé du rôle "de l'inspecteur des travaux finis" à un acteur présent dès la définition des besoins, permettant une meilleure compréhension du besoin et évitant alors la création d'anomalies.

La mise en œuvre du Devops bouscule également l'organisation traditionnelle des tests.

L'évolution du métier favorise l'émergence de nouveaux outils et de nouvelles méthode de test.


[ne pas hésiter à consulter le syllabus associé à la très récente formation Testeur Technique Agile]

Conclusion


Testeur est donc une bonne situation ! Si vous avez le goût de la chose bien faite, n'hésitez pas à nous rencontrer !

Contact : recrutement.qualification@aubay.com

**« LABOURAGE ET PÂTURAGE SONT LES DEUX MAMELLES DE LA FRANCE » MAXIMILIEN DE SULLY, 1638
Vous avez aimé ?
Partagez avec votre réseau
favorite0
favorite0