23/06/2020
query_builder4 min de lecture
Agile

De technical Leader à Scrum Master

Tout d’abord, je tiens à me présenter : je m’appelle Laurent et j’ai une expérience de 18 ans en développement informatique. Je travaille chez Aubay depuis maintenant 4 ans.

Aujourd’hui, je souhaite partager avec vous mon expérience et mon parcours professionnel atypique. En effet, j’ai exercé tour à tour les fonctions de développeur, de chef de projet technique, tech lead et enfin scrum master.

Pourquoi cette évolution ?  

J’ai souhaité évoluer de tech lead à scrum master tout d’abord par goût pour les dispositifs organisationnels et la performance d'une équipe de développement. Cette évolution a également été animée par la magie des rencontres, en particulier de professionnels inspirants, qui sont capables de nous faire aimer telle ou telle pratique.

Quel a été mon parcours ?

J’ai découvert le métier de scrum master lors d’une mission chez un des grands acteurs du secteur automobile ? J’ai participé à un projet en mode agile qui fut couronné de succès et qui a été décisif pour ma carrière. Cette réussite a principalement été due à la forte compétence et la vision du coach agile en place sur ce projet. Le coach agile, collaborateur Aubay, nous a transmis les valeurs et la philosophie du métier. Ce fut une révélation pour moi.

Ma passion et mon investissement personnel (lectures diverses, réflexions sur les problématiques agiles, …) n’ont fait que confirmer mon aspiration professionnelle. J’ai validé tous mes acquis en assistant à des formations et en passant des certifications de PSM1 (Scrum Master) et de Safe Agilist.

Des qualités et compétences propres au Scrum Master se retrouvent dans la fonction de Tech lead.

Les fonctions de scrum master et de tech lead ont plus de points communs que nous le pensons. Une des premières similarités touche au domaine de la communication. En effet, les deux métiers ont un rôle de facilitateur en termes de communication, tant avec les développeurs qu’avec les équipes qui gravitent autour du projet. Ils ont pour objectifs communs de mener leurs équipes vers l’excellence, de les accompagner au quotidien, et de soulever les points qui suscitent les bons questionnements.

Pour aller plus loin, je peux donner des exemples concrets de ressemblance :

  • S’exprimer en public lors des rituels,

  • Faciliter la communication entre les parties prenantes internes ou externes,

  • Être une interface dans le respect du cadre Scrum. Par exemple, lors d’une réflexion sur la conception de nouvelles fonctionnalités, mon rôle a été d’initier la discussion technique et design, de faire émerger les problématiques par le questionnement adéquat en nouant des liens forts entre product owner et l’équipe de développement. Ceci demande un dosage fin dans la relation à l’équipe et au métier afin de mettre en place des interactions efficaces.


Les écueils à éviter

Pour illustrer mes propos, je prends l’exemple d’un de mes premiers projets en tant que scrum master dans une grande banque. Mon rôle était d’assurer le suivi de deux applications bancaires d’envergure.

L’objectif ici est de bien comprendre quels sont les écueils à éviter lorsque l’on débute dans une nouvelle fonction malgré la maîtrise de la technique :

  • Oublier l’aspect technique afin ne de pas interférer avec les développeurs.

  • Oublier sa posture d’écoute.

  • Ne pas avoir des réponses toutes faites mais s'insérer dans le dispositif même complexe et agir de façon empirique petit à petit en absence de réponses toutes faites.


Il faut être extrêmement vigilant car toute équipe est différente et se gère donc différemment. J’aime bien reprendre la triade "Tester, inspecter, s'adapter" comme base de travail pour que l'équipe progresse.

Il est néanmoins important de préciser que la posture d'écoute et de réaction surpasse à cet instant la connaissance technique.

Comment faire pour progresser ?

Tout au long de votre évolution professionnelle vous pourrez trouver du soutien au travers de formations et certifications (Scrum, Safe agilist). Elles sont très importantes car elles valident les fondamentaux et elles mettent la théorie en regard de la réalité du terrain.

Ces formations permettent de considérer ce qui est acceptable du point de vue du cadre Scrum, de ce qui ne peut pas l'être et de ne pas évoluer dans la sphère de la psycho-rigidité mais de faire progresser l'équipe dans la pratique agile. Ces bonnes pratiques sont aussi confrontées au sein de la practice agile Aubay. En effet, nous mettons en place des workshops, nous favorisons la transmission de compétences et multiplions les communications éclairantes sur des domaines transverses : facilitation graphique, activités de coaching innovantes, problématique forte du travail à distance en mode agile.

La réussite à la clef

En ce qui me concerne, le résultat fut concluant. L’équipe fut en évolution constante et sa maturité agile s’est affirmée malgré les contingences et les difficultés de production. La transition de technical Leader est une exhorte en action à la réflexion organisationnelle, demande une amélioration continue du Scrum Master sur ce qui se fait, tout comme le technical leader envisage les nouvelles versions d’Angular.
Vous avez aimé ?
Partagez avec votre réseau
favorite0
favorite0