19/03/2020
query_builder6 min de lecture
CMT

Facteurs d’émergence Data & Data Gouvernance

Qu’ont de commun les licornes les plus performantes au monde, les GAFAM et les Next40 (futurs champions de la french tech) ? Toutes sont «Data-driven» et “Data-centric” (article McKinsey), c’est-à-dire que leurs stratégies ainsi que leurs décisions sont déterminées par l’analyse des données. Ainsi, on dit que la Data est aujourd’hui un véritable asset, un actif de l’entreprise à part entière qui permet de creuser l’écart avec la compétition. Pourquoi le Big Data est-t-il aujourd’hui plus important que jamais ? Quel en sont ces fondamentaux ?

Pourquoi la « Big Data » ? Pourquoi maintenant ?


« You can’t manage what you don’t measure » Peter Drucker

Le Big Data, qu’on traduit littéralement par “méga-données” correspond à la production, à la collecte et au traitement de milliards de données (morceaux d’informations) présentes sur internet ou dans les systèmes d’information des entreprises.

La discipline existait déjà des dizaines d’années plus tôt, mais c’est récemment que les entreprises ont pris réellement conscience du potentiel de cette pratique.

C’est en réalité la combinaison de 4 facteurs principaux qui ont permis son avènement.

  • La multiplication du volume, de la variété et de la vélocité des Data (Les 3V de la Data, aussi connu sous le nom des 5V à l’ajout de « véracité » et « valeur ») est l’un d’entre eux. D’après certaines études (étude forbes), 90% des données mondiales ont été créées les deux dernières années, et ce rythme exponentiel, supérieur encore à celui de la loi de Moore,va perdurer dans les années à venir. Depuis les réseaux sociaux jusqu’à l’internet des objets en passant par l’utilisation de services comme Uber, Venmo ou Google, nous créons plus de 2,5 trillion de Data chaque minute (voir infographie). De même la variété des data ainsi que la vitesse à laquelle celles-ci sont générées et collectées ont été décuplées. Cette multiplication des données permet potentiellement une précision hors normes des analyses. C’est simple, plus nous disposons d’informations nombreuses et variées sur notre environnement, plus les analyses que nous faisons de ces éléments d’informations peuvent être précieuses.

  • Les capacités technologiques de stockage, de collecte et de traitement de ces données constituent un second facteur déterminant. En effet, à quoi servirait de collecter des millions de données s’il était impossible de les stocker et de les traiter ? Ainsi, on observe une croissance spectaculaire des capacités de stockage, notamment dans le cloud (stockage qui représente non seulement un problème sécuritaire mais aussi écologique). De même les capacités de traitement de ces zettaoctets de données ont crus : nous pouvons citer ici le parallélisme du traitement des données en “noeuds” afin d’en améliorer la vitesse, notamment via le développement de la suite logiciel Hadoop (Hive, HBase, Spark, Impala, Storm etc…) par Apache. Enfin, grâce au développement de nouveaux champs d’études de l’intelligence artificielle comme le machine learning (apprentissage automatique), il devient possible d’exploiter ces milliards de data et d’en faire émerger des conclusions utiles.

  • La multiplication des réglementations relatives aux données.
    RGPD, BCBS 239, Solvency 2, IFRS… Nombreuses sont les réglementations qui ont défrayé la chronique. Toutes correspondent à une exigence de protection, de sécurité, de qualité, ou de maîtrise de différentes données.


RGPD ,le plus connu d’entre eux, concerne les données personnelles des internautes et clients, en réalité de toute personne physique ou morale dont pourrait être collectées les données. BCBS 239 s’applique aux métiers de la finance.

Ces réglementations, dont l’importance et le nombre est amené à croître, constituent une pression importante pour les entreprises, mais aussi un bénéfice dans la mesure où elles les obligent à développer et maîtriser leur système de données. C’est donc un troisième facteur favorisant l’émergence du Big Data.

Enfin, ce sont comme toujours les opportunités de profit qui représentent le principal facteur de développement de cette discipline. La data permet de perfectionner des produits et services existants en les personnalisant, en les accélérant (Google et ses services personnalisés comme votre itinéraire du matin); elle permet d’en proposer de nouveaux. Elle favorise une meilleure connaissance des clients en analysant leur comportements d’achats et leurs réactions voire en prédisant leurs achats futurs (Amazon), une meilleure connaissance du marché aussi. La data en dernier lieu peut favoriser l’émergence de nouveaux business models ; à titre d’exemple, Facebook est un service ultra-perfectionné proposé gratuitement à des milliards d’utilisateurs, sa rémunération provient en majeure partie des data collectés et monétisés (article mcKinsey). Certaines transformations peuvent être sources d’immenses profits, à ce titre selon une étude McKinsey, une banque américaine a calculé que la mise en place de la Big Data en son sein pourrait représenter plus de 2 milliards d’euros de gains.

Focus sur la Data Gouvernance


La Data Gouvernance est à la Big Data ce que les fondations sont à la maison. Les objectifs de la Data Gouvernance vont de la constitution de bases de données référentielles solides jusqu’à la sécurité des données en passant par la protection de celles-ci au sens RGPD.



Le Chief Data Officer (CDO) et son équipe, accompagnés par le DPO et le CISO (Voir Lexique pour une définition plus précise des rôles) ont par exemple la tâche de s’assurer de la qualité des données dans les référentiels, et du management des métadonnées via un catalogue de données. En bref, ces missions ont pour but de s'assurer que la donnée est complète, précise, comprise, à jour, définie, accessible, sauvegardée et qu’elle est documentée (catalogue). L’équipe Data Gouvernance a aussi pour tâche d’instaurer une culture d’entreprise Data afin de “Data-Alphabétiser” l’ensemble des collaborateurs. L’instauration d’une culture data est souvent un manque qui semble, d’après de nombreuses études, être un des principaux obstacles à l’efficacité des Big Data en entreprise.

Que vous souhaitiez poser les fondations d’une démarche de Data Gouvernance pour améliorer la qualité ou la protection de vos données, ou que vous ayez besoin de l’instauration d’une culture d’entreprise appropriée, le cabinet Aubay peut vous accompagner dans de telles démarches.
Vous avez aimé ?
Partagez avec votre réseau
favorite3
favorite3