RESULTATS FINANCIERS DEUXIEME SEMETRE 2010

Un deuxième semestre en forte progression avec une Marge Opérationnelle Courante de 8,1%

Le conseil d’administration du groupe Aubay réuni le 24 mars 2010 sous la présidence de Christian Aubert, a arrêté les comptes consolidés de l’exercice 2009 tels que présentés en annexe.

Ces comptent reflètent une année 2009 qui s’est déroulée en deux temps :

Un premier semestre marqué par la crise, où le groupe a choisi d’adopter une gestion prudente et rigoureuse pour sauvegarder ses équilibres financiers et s’adapter rapidement à l’environnement.

Un second semestre impacté favorablement par une amélioration de la demande des clients et par une bonne performance commerciale. Le taux d’utilisation est remonté à 90% au second semestre, ce qui aura contribué à un redressement spectaculaire de la marge opérationnelle courante à 8,1%.

France (86,4 M€ de chiffre d’affaires)

L’effet de l’amélioration de l’investissement s’est particulièrement fait sentir sur les activités du groupe en France à partir du mois de mai. L’activité a finalement bien résisté et ne recule que de 6,5% permettant ainsi de dégager un taux de marge opérationnelle courante de 7,4%.
Le groupe a pu reprendre un rythme de recrutement normal de nouveaux collaborateurs dès le mois de septembre. De nombreux succès commerciaux ont été enregistrés dans tous les secteurs avec un dynamisme particulier dans les secteurs Banque et Assurance. L’offre articulée autour des centres de services à valeur ajoutée et des centres de compétences est le socle de cette réussite.

International (60,8 M€ de chiffre d’affaires)

En Italie, quelques clients avaient décidé de réduire leurs investissements dès le dernier trimestre 2008. Ces décisions ont bien sûr eu un impact négatif important sur le chiffre d’affaires en 2009 (-21,3%). Par prudence, l’essentiel de ces projets étaient composés de sous-traitants, dont les contrats ont été arrêtés dans le même temps. Dans ce contexte, le groupe a su conserver une rentabilité positive de 2,5%. Le dernier trimestre s’est avéré riche en demande, rendant ainsi les perspectives plus attrayantes sur 2010.

En Belgique et au Luxembourg, l’activité est globalement restée stable (-1,8%) avec un niveau de marge opérationnelle satisfaisant de 9,7%. Le contrat remporté auprès du Parlement Européen donnera son plein effet en 2010. Le groupe est également entré sur la liste principale des fournisseurs référencés auprès de BNP/Fortis.
Les activités en Espagne ont souffert d’une crise majeure. La décroissance a été forte (-16,6%) mais les mesures anticipatives auront permis là encore de garder l’équilibre financier sous contrôle.

Des charges non récurrentes faibles

Après comptabilisation de charges non récurrentes faibles de 0,8 M€ témoignant de la bonne gestion du groupe dans un contexte moins favorable, le résultat opérationnel s’établit à 5,4%. Aucune dépréciation liée aux goodwill n’a été enregistrée sur l’exercice.

Réduction significative de l’endettement net

Au 31 décembre 2009, l’endettement net est de 1,3 M€ en réduction significative de 5,3 M€ par rapport au 31 décembre 2008. La dette est principalement composée de l’OCEANE pour un montant de 10,2 M€ au passif. Le cash flow généré par l’activité est resté à un bon niveau pour atteindre 7,4 M€.
Les frais financiers proviennent majoritairement des intérêts de l’OCEANE en baisse de 0,6 M€ et du traitement IFRS de cette dette au bilan. La forte baisse des rendements des placements de trésorerie n’a pas permis de réduire la charge nette.

Dividende proposé de 0,13€

Le conseil d’administration a décidé de proposer à l’assemblée générale des actionnaires un dividende de 0,13€ au titre de l’exercice 2009 contre 0,12€ au titre de l’exercice 2008.

Perspectives

Le début d’exercice 2010 confirme l’amélioration de l’activité enregistrée au cours du deuxième semestre 2009. Le taux d’utilisation est bon pour un début d’année et les effectifs sont en croissance par rapport au 31 décembre 2009.

De nombreuses opportunités sont perceptibles chez les clients et la visibilité s’améliore. Ceci est le résultat du choix clair d’un positionnement d’acteur de proximité à valeur ajoutée et de décisions efficaces durant la crise qui permettent au groupe Aubay de profiter rapidement d’une reprise même légère.
Le groupe a ainsi décidé de renforcer ses équipes commerciales et d’augmenter son potentiel de recrutement afin de mettre l’accent sur la croissance interne sur les prochains semestres. Le groupe prévoit une croissance purement organique de 5 à 7 % sur l’exercice 2010 et se fixe comme objectif une amélioration de la rentabilité.

Publication du chiffre d’affaires du premier trimestre 2010 : le 11 mai 2010, après bourse.

Imprimer/Télécharger le communiqué avec les données chiffrées